Dernière minute
Jeudi, 24 Avril 2014
Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 
Historique du Stade Marien : Partie 3
Écrit par Yves    Jeudi, 27 Mai 2010 20:33    PDF Imprimer Envoyer

La Façade du Stade JOSEPH MARIEN

 

Conçu en 1922 par l’architecte Albert Callewaert (1888-1957), le bâtiment qui abrite la tribune, les bureaux et lieux d’accueil est surtout remarquable pour sa façade de style « Art Déco ».

Ce mouvement, qui prend naissance au lendemain du conflit mondial de 1914-18, symbolise un renouveau architectural, une volonté de rompre avec le passé, notamment avec l’Art nouveau, et d’effacer tout ce qui rappelle les atrocités de la grande guerre.

L’Art Déco, qui se développe donc principalement durant l’entre-deux-guerres, se caractérise par une ornementation simplifiée, contrairement à l’Art nouveau.Le terme lui-même vient simplement d’une abréviation de l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes, tenue à Paris en 1925.

La façade, longue de 101,40 mètres allie pierres blanches et briques rouges.

Elle est agrémentée de sept panneaux sculptés, représentant les deux disciplines qui firent la renommée du club saint-gillois, à savoir : l’athlétisme et le football.

 

C’est à Oscar De Clerck (1892-1968) que nous devons ces superbes réalisations expressionnistes, exécutées en 1926, à l’apogée du mouvement Art Déco. De Clerck est, avec Floris Jespers, un des premiers sculpteurs modernistes innovateur en Belgique.

La « sculpture architecturale » est l’une de ses forces. Il atteindra sa maturité sculpturale avec ses travaux pour les pavillons de l’Exposition internationale de Philadelphie, de New-York et Boston.


La façade a été, depuis peu, classée monument historique de la Région de Bruxelles-Capitale et bénéficie à ce titre d’une protection contre la destruction. Elle sera rénovée durant l’entre-saison afin de lui redonner son aspect d’origine.

Le Stade Joseph Marien est le premier grand complexe sportif de Bruxelles.